Calanques: le tour du Bec de Sormiou

Le tour du bec de Sormiou est une première grande voie idéale, un itinéraire évident mélangeant marche et escalade et faisant osciller le regard entre mer et calcaire. A vos chaussons!

Depuis port de Sormiou vers le large…

En bref: escalade sur l’eau

Durée: demi-journée ou journée selon le niveau et le nombre de grimpeurs

source: camptocamp

La voie comporte 5 ou 6 longueurs et plusieurs passages réalisés en « corde tendue » car relevant plus de la marche que de l’escalade. Un rappel de 15 mètres au milieu de la voie.

Approche: 20 minutes de montée légère et plat depuis le port de Sormiou

Niveau max: 5b

Retour: 30 minutes de marche

Une approche bucolique

Si l’on souhaite éviter de marcher une bonne heure à l’aller il faut se résoudre à payer le parking de Sormiou. Avantage: on a le temps de se joindre aux baigneurs sur la plage avant ou après l’escalade! Depuis le port et tout le long du sentier les Calanques se dévoilent, laissant même apercevoir au loin le Cap Canaille…

La marche est facile, peu raide, et l’on profite du paysage: Marseille et ses embouteillages semble très loin! Seule éventuelle difficulté, pour arriver au départ de la voie il faut emprunter une dalle inclinée rendue glissante par les nombreux passages.

Les (bonnes) surprises de cette grande voie

La première bonne surprise est cette impression d’isolement que l’on ressent une fois la voie attaquée. Parmi les voies d’escalade dans les Calanques c’est celle qui, le plus, se rapproche en sensation de la navigation: la mer nous entoure et on semble traverser la coque d’un immense navire de calcaire.

L’arrivée dans la grotte du Capelan est l’autre bonne surprise, notamment pour faire une pause fraicheur en été! C’est par cette grotte qu’est passé l’itinéraire original (ouvert en 1924). La lampe frontale peut être utile selon l’ensoleillement et le moment de la journée.

Pour les romantiques l’arrivée au bout du bec de Sormiou est l’occasion de rejouer la scène de Titanic, cheveux au vent et bras tendus vers l’horizon. Bon, si vous êtes plus terre à terre c’est toujours l’occasion de faire une pause toilette, cheveux au vent aussi…

On finit par remonter l’arrête du bec de Sormiou en quelques longueurs faciles (attention quand même à ne pas les sous-estimer, deux passages sont un peu physiques). Les relais sont agréables et au soleil: on peaufine le bronzage.

Une voie adaptée pour apprendre la grande voie

Le Tour du Bec de Sormiou est une grande voie facilement réalisable avec des grimpeurs n’ayant aucune expérience en grande voie. De plus la difficulté technique est peu élevée et l’ensemble très bien équipé. A moins que l’on grimpe en corde tendue on peut se voir à presque tous les relais. Il y a peu de risque de se tromper d’itinéraire. Pour finir, côté vide on est loin du Verdon! La plupart des longueurs se déroulent seulement quelques mètres ou dizaines de mètres au dessus de l’eau.

Clairement une voie parfaite pour une journée de découverte des calanques ! Prenez vos tickets !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Vous aimez grimper? Faites passer le mot! :)

Facebook
Facebook
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :