Des falaises sculptées de calcaire qui plongent dans l’azur de la mer, le cri des mouettes en fond sonore: les calanques sont un havre de tranquillité et leur beauté sauvage surprend. Qu’on les parcoure à la journée ou à la demi-journée elles offrent mille recoins étonnants et restent parmi les premiers lieux d’escalade en France.

carte-marseille

 

Un lieu…

Le massif des Calanques

Le massif des Calanques s’étend sur 20 km, et compte plus de 3500 voies d’escalade. Le climat méditerranéen en fait un lieu d’exception pour la pratique de l’escalade tout au long de l’année. Nous sommes de fait sur l’un des spot d’escalade les plus célèbre de France et d’Europe.

Depuis 2012 le massif est érigé en parc national, ce qui donne le paradoxe d’une plus grande notoriété tout en accentuant la protection du milieu. Cette dernière a donné lieu à de multiples tensions et conflits entre le parc et les acteurs locaux de l’escalade. En effet les mesures de protection ont été jugées bien trop sévères et en décalage avec la réalité de la fréquentation de certains secteurs, notamment pour les plus reculés (Gardiole, Dévenson, etc). Ces mesures ont contribué également à “figer” l’équipement, le parc considérant (à tort ou à raison, le débat est ouvert) que 3500 voies étaient bien assez, frustrant ainsi la nouvelle génération avide de nouveaux itinéraires. Ces nouvelles règlementations n’empêchent pas de profiter des voies d’escalade plus anciennes, et leur nombre permet d’envisager de grimper 10 ans dans le massif sans s’ennuyer!

Une des raisons qui pousse à l’ouverture de nouvelles ligne, et donc qui génère des tensions avec les gérants du parc national, est que le calcaire est une roche particulièrement soumise à l’érosion. C’est d’ailleurs le sens du mot “calanque”: le creusement par érosion de gorges là où passaient les rivières pour se jeter dans la mer. En escalade nous parlons souvent d’une érosion spécifique: le patinage. Il s’agit de la perte de rugosité de la roche, celle-ci devenant lisse voire glissante, du fait d’un passage répété au même endroit. Certains secteurs d’escalade sont ainsi victimes de leur fréquentation et présentent des voies dont la difficulté est sans commune mesure avec ce qu’elle fut à l’origine: comment évoluer dans une voie où toutes les prises glissent, où les chaussons “couinent” contre un rocher que l’on dirait savonné? Heureusement les spécificités du calcaire peuvent être à double sens, la non fréquentation d’une voie permettant en quelques mois ou quelques années à celle-ci de refaire sa rugosité grâce aux dépos issus de la pluie.

Pour mieux comprendre cette tendance à l’érosion du calcaire il faut évoquer rapidement la géologie des calanques: les falaises maritimes qui s’étendent au Sud de Marseille se sont créées par sédimentation (on parle de roche sédimentaire): elles sont issues de l’accumulation dans les mers du Crétacé de particules minérales et organiques compactées, finissant par se cimenter. Il y a 1,5 millions d’années les mouvements tectoniques ont fait émerger ce qui est désormais le massif des Calanques, le soumettant à l’érosion intense des cours d’eau. Pour la majorité des calanques on parle de calcaire urgonien (formé entre -130 et -112 millions d’années), facilement reconnaissable à sa teinte blanche et à sa compacité. Il s’agit pour l’escalade sportive d’un réel cadeau de la nature car peu friable (en général) et propice à l’équipement. Enfin les évolutions du calcaire (la vulnérabilité à l’érosion mais aussi la possibilité de re-formation) a permis la création de prises très variées et esthétiques: gouttes d’eau, réglettes, colonnettes…

Le Cap Canaille

cap canaille

Le Cap Canaille vu depuis la mer

Le Cap canaille, entre Cassis et la Ciotat, s’élève à 394 mètres et ses falaises s’étendent sur 4 km de large. Il s’agit selon les locaux de la plus haute falaise d’Europe, ce à quoi certains rétorquent qu’on parle de la plus haute falaise maritime d’Europe, ce qui n’est pas non plus exact (Slieve League en Irlande possède des falaise culminant à plus de 600 mètres). Quoi qu’il en soit, inutile de faire un sondage pour savoir qu’une majorité préfère le Cap Canaille au climat irlandais!

La route des Crêtes est le point d’accès de toutes les voies présentes sur le Cap Canaille, à pied ou en rappel. Les multiples belvédères offrent autrement des points de vue magnifiques sur la Méditerranée. En outre, il est toujours amusant d’avoir un public n’hésitant pas à applaudir à l’arrivée d’une voie, et de sentir ce basculement entre deux mondes, celui de la verticalité et celui des terriens.

Côté géologie le Cap Canaille est façonné par l’érosion éolienne, dont résultent des formes minérales surprenantes…

bienvenue chez damoclès

Un terrain vertical sculpté: Bienvenue chez Damoclès (6c max) 

Plus étonnant encore, le Cap Canaille offre une succession de trois types de roches: calcaire, grès et poudingue (un entassement de galets charriés par les rivières et cimentés entre eux). Plusieurs voies traversent successivement ces trois couches, une configuration unique dans l’escalade en France.

Marseille et Cassis

Il faut savoir se dégager des clichés médiatiques sur la cité phocéenne: vous ne vous ferez pas agresser à peine le panneau “Marseille” dépassé. On vous indiquera même le chemin des Calanques avec un sourire sincère. Marseille est avant tout marquée par la diversité: de sa population, des paysages urbains, des activités, des niveaux de vie… Pour le petit million de personnes qui y habitent la réelle difficulté de Marseille tient à ses embouteillages… C’est pourquoi nous proposons de covoiturer depuis le centre-ville: connaître les itinéraires peut faire gagner 35 minutes facilement, sans oublier que si chacun covoiturait les embouteillages disparaîtraient comme peau de chagrin.

Pour ceux qui ne connaîtraient que très mal Marseille voici quelques informations utiles sur son organisation géographique: les Calanques se trouvent au Sud, s’étendant du massif de Marseilleveyre jusqu’à Cassis. Au Nord de la ville se trouvent différents quartiers, majoritairement (mais pas uniquement) plus pauvres qu’au sud, où l’on trouve les quartiers riches. Pour ceux qui souhaiteraient apercevoir quelques villas de millionnaires il faut se rendre au Roucas Blanc, sur la colline de Notre Dame de la Garde: attention au contraste avec le centre-ville! En continuant à descendre la colline on arrive sur le bord de mer: Corniche Kennedy, puis en prenant vers le sud les plages du David, la Pointe Rouge et le début des calanques. Depuis Marseille, en prenant la route de la Gineste on débouche sur Cassis, qui offre de belles petites criques pour se baigner et un joli petit port.

Les salles d’escalade

Dans les cas où le sud ne tiendrait pas ses promesses et qu’une ondée s’abatte sur les calanques de nombreuses salles d’escalade existent et permettent de s’entraîner. Pour faire spécifiquement du bloc il y a Bloc Session (à Bonneveine), Arkose (Rond point du Prado) et Grimper (la Valentine). Pour faire des voies vous pourrez vous rendre directement à la salle du campus universitaire de Luminy (à mon sens la plus belle salle pour les voies, avec une très bonne qualité d’ouverture); la Boite à Grimpe (Sainte-Anne, non loin du fameux immeuble de Le Corbusier) est une salle mixte, réunissant bloc et voies; Altissimo enfin, aux Arnavaux, propose surtout des voies. Dans l’ensemble les tarifs oscillent entre 10 et 14 euros l’entrée, sans location de matériel.

Nos activités dans les Calanques de Marseille et Cassis

Nous proposons plusieurs types d’activités autour de l’escalade: des séances d’escalade à la journée (initiation ou grande voie), la 1/2 journée et des stages sur 3 jours. La diversité des falaises qu’offrent les Calanques permet de grimper dans tous les niveaux et de proposer des séances pour débutants comme pour des grimpeurs plus expérimentés qui souhaitent développer leurs techniques ou explorer les recoins sauvages des Calanques.

Quelle saison choisir?

La météo clémente permet de grimper toute l’année au soleil dans les Calanques de Marseille et Cassis. Cependant l’orientation majoritairement sud des falaises rend l’escalade l’été plutôt pénible, la chaleur rendant le port des chaussons particulièrement pénible et la friction avec le rocher difficile. Par ailleurs en été vos moniteurs migrent et se retrouvent dans la fraicheur des canyons Corse.

Mieux vaut donc favoriser la période courant de septembre à fin mai. Le printemps et l’automne sont plus favorables aux grandes voies longues (une durée de jour plus importante). L’orientation sud des falaises rend l’hiver particulièrement propice pour les performances: il y fait sec et frais. Il est fréquent de réaliser la marche d’approche en doudoune et de se mettre en short et tee-shirt une fois arrivé au pied des voies: les falaises sont de vrais fours solaires!

Quelle activité pour quelles envies?

En fonction vos envies et de votre niveau vous pouvez choisir une activité adéquate.

  • Pour découvrir l’escalade (première approche) nous proposons des séances d’initiation collectives dans les calanques, ou (hors des calanques) des via ferrata.
  • Pour découvrir de manière plus approfondie l’activité ou renforcer son niveau en falaise nous proposons des stages d’initiation-perfectionnement de 3 jours .
  • Pour les grimpeurs souhaitant plus de sensations et d’aventures, les Grandes voies que nous proposons permettent, quel que soit le niveau, de se régaler au milieu de paysages splendides. Voir aussi la liste des Grandes voies à Marseille et Cassis.
  • Si vous cherchez à devenir autonome dans la réalisation de Grandes voies ou simplement à en faire plusieurs jours d’affilée nous organisons des stages de grande voie, dans les Calanques mais aussi dans le Verdon et dans les Gorges du Tarn!

Accès

plan-acces-calanques.jpg

Pour plus d’informations sur les Calanques l’article Wikipédia offre en fin une petite bibliographie intéressante. Voir aussi le site du parc national qui regorge d’informations utiles sur ce milieu.