En bref

Louis Lecoq, moniteur d’escalade Breveté d’Etat, passionné depuis l’enfance par ce sport, je tente d’en faire apprécier les sensations à un large public au quatre coins de France et notamment dans les Calanques de Marseille et Cassis.

4350_1158029429109_2661302_n

Mes débuts à Marseille

Une histoire d’hier…

Il y a un petit moment déjà, quelques jours après avoir fêté mes six ans, je me suis mis a lire une BD. J’en avais lu et en lirais encore beaucoup d’autres par la suite mais celle là fut un élément déclencheur. Il s’agissait de “Tintin au Tibet”. Etrangement ce n’est pas le Yéti qui m’a alors marqué (sans quoi je me serais peut être orienté vers gardien de zoo ou des études vétérinaires…) mais ce que Tintin accomplissait pour l’atteindre: il escaladait une montagne. Mon imaginaire d’enfant s’était ouvert sur un univers vertical fait d’aventures, d’ascensions, sur une nouvelle aire de jeux en somme.

Mon obstination pour obtenir les clefs de cet univers eut raison des réticences de mon père qui associait plutôt l’escalade avec vertige et danger qu’avec plaisir. Bref: on m’inscrivit dans un club et dès mes premières séances je pense que l’addiction a opéré. Des années ont passées et impossible de me décrocher de ce caillou.

Après ma seconde je décidais de quitter un peu les falaises du Sud pour aller voir ce que les Alpes avaient à offrir et je partit en internat dans un lycée au nom explicite, le “Centre de Formation des Métiers de la Montagne”. Mon Bac sous le bras je pris la direction de Marseille pour trois années de licence STAPS, au coeur des calanques. Ca a été l’occasion d’explorer le massif et de prendre mes marques, souvent en cordée avec un autre grimpeur fou qui est depuis devenu un grand ami, Marc. Après avoir fait les “grandes classiques” en voies courtes ou en grandes voies, des calanques jusque dans les Alpes en passant par le Verdon nous avons décidé de passer le Brevet d’Etat d’escalade, un diplôme nécessitant une formation exigeante et complète.

 

Et d’aujourd’hui

Aujourd’hui installé à Marseille, deuxième ville de France (et capitale de l’embouteillage!) je propose de s’en extraire pour visiter le massif des Calanques sous l’angle nouveau que permet l’escalade, loin des circuits touristiques classiques et surpeuplés. Accessible pour tout les niveaux, sous des formes variées (via corda, escalade d’une ou de plusieurs longueurs) les Calanque et leurs kilomètres de calcaire font s’associer plaisir de grimper et plaisir des yeux.

la pause

A Castelvieil

Bien que mon activité se concentre sur Marseille et ses environs j’encadre sur d’autres spots majeurs: Verdon, Gorges du Tarn, Alpes provençales et Hautes Alpes regorgent de lieux magiques…Grotte de l'Ours

A l’attaque d’un arbre dans les Calanques de Luminy! Pour plus d’infos sur mon activité à Marseille j’ai également un site dédié: escales-verticales.com.